Wednesday, October 24, 2007

Evening Sale @ Sotheby's



Save the date for either the preview or the sale;EVENING SALE WILL INCLUDE IMPORTANT WORKS BY PAUL GAUGUIN, VINCENT VAN GOGH, PABLO PICASSO, LYONEL FEININGER, CLAUDE MONET, KEES VAN DONGEN, GEORGES BRAQUE AND JOAN MIRÓ
New York, NY – Sotheby’s fall sales of Impressionist and Modern Art in New York will be held on November 7 & 8, 2007. Among the highlights are masterworks by many of the key artists of the period including a stunning Tahitian scene by Paul Gauguin, one of the greatest landscapes by Vincent van Gogh remaining in private hands, a masterpiece by Franz Marc, and the finest sculpture by Pablo Picasso ever to appear at auction. Prior to the auction, the works will be on view in New York from November 2-7, 2007.

A ce sujet voici l'editorial de ARTAUJOURD"HUI.INFO
Décroissance douce ou brutale ?
Octobre a été le mois des foires de capitales (la FIAC à Paris et Frieze à Londres, comme un remake de match de rugby). Celui qui suit est traditionnellement marqué par de belles enchères impressionnistes et modernes. « En novembre, s’il tonne, l’année sera bonne » dit la sagesse populaire. On s’est tellement habitué à une ascension continue des prix des grands maîtres, qui ont définitivement pris pied au pays des 100 millions $ (Klimt, Pollock , Picasso), que l’on attend avec une certaine indifférence la moisson de l’année. Qui montera sur la première marche du podium ? Picasso avec sa Lampe de 1931 ou Gauguin avec son Te Poipoi, paysage tahitien de 1892 (tous deux chez Sotheby’s New York le 7 novembre) ? Pour le grand public, les nouvelles qui filtrent jusqu’au « 20 heures » ne vont guère au-delà de ce genre de hit-parade. Doit-on lire le résultat de ces enchères comme un indicateur quasi exclusif de la santé du secteur ? Au ris que, s’il n’est pas bon, de pousser certains investisseurs à d’autres arbitrages ? Vers l’orge ? les biocarburants ? le pétrole ? Dans un marché mondialisé et de plus en plus volatile, où l’art est devenu une commodity (marchandise) comme une autre, des réactions en cascade, sur le modèle de la crise du subprime américain, ne sont peut-être plus à exclure.

No comments: